Besoin de vous informer ou de nous rencontrer pour vous orienter?

Histoire

  • 1920
  • 1924
  • 1939 - 1945
  • 1960
  • 1970
  • 1980
  • 1990
  • 2000
  • 2002
  • 2004
  • 2007
  • 2012
  • 2014
  • La guerre est terminée depuis deux ans et Adolphe Persiaux, secrétaire d’état-major, est enfin libéré de ses obligations militaires. Il s’installe à Genève comme agent général des machines à écrire « Japy ». Les clients ayant de la peine à utiliser ces outils, et ayant été champion de France en dactylographie, il a l’idée de les réunir en petits groupes et les initier sur ses machines en stock. Champion également en sténographie, il propose en complément cette discipline et forme les premières sténodactylographes que les entreprises genevoises s’arrachent.

  • Vu le succès, les locaux deviennent exigus et les cours s’installent sur tout un étage au 16, place Longemalle prenant la raison sociale : Institut Commercial Longemalle. Il fait appel à son comptable pour dispenser des cours de comptabilité, prend des professeurs de langues et engage une ravissante enseignante de français qui deviendra la mère et la grand-mère des dirigeants actuels.

  • La guerre sévit, les affaires deviennent difficiles et plusieurs concurrents ferment leurs portes. L’école tient bon. Deux succursales sont créées, l’une à Annemasse, l’autre à St Julien en Genevois. Couvrant tout juste les frais, elles seront fermées.

  • Le bel immeuble 19e du 16, place Longemalle est démoli (cela n’arriverait plus à l’heure actuelle) et l’Institut déménage au 4, place du Cirque. C’est également l’année où Guy, le fils du fondateur, vient seconder son père et apporter sa jeunesse et ses idées nouvelles. Passionné d’orthographe, il en fera un des chevaux de bataille de l’établissement qui prend le nom d’Ecole Persiaux. Dix ans plus tard, il se marie et son épouse enseignera la sténographie. C’est également à cette époque que l’école rejoint les rangs de l’AGEP (Association Genevoise des Ecoles Privées) et de la FSEP (Fédération Suisse des Ecoles Privées).

  • Adolphe Persiaux se retire à l’occasion du 50ème anniversaire de son école et passe les rênes à son fils.

  • Les ordinateurs font leur apparition dans l’école. C’est le début des cours d’informatique avec les traitements de texte, tableurs, bases de données etc.

  • Yvan et Kevin Persiaux, fils de Guy, amènent à leur tour le sang nouveau dont toute entreprise a besoin pour évoluer. Passionnés par les nouvelles technologies, ils perfectionnent les cours chaque année en fonction de l’évolution du marché pour anticiper la demande des employeurs.

  • Mise au point de la préparation au certificat fédéral d’Employé-e de Commerce (CFC) opérationnel dès l’an 2000 pour le 80ème anniversaire de cette entreprise familiale qui est la plus ancienne école de commerce de Genève.

  • Guy, Kevin et Yvan Persiaux s’associent et fondent le 1er septembre 2002 une société en nom collectif. Ils poursuivent ainsi l’oeuvre de leurs père et grand-père. La nouvelle raison sociale est ECOLE PERSIAUX &Cie.

  • L’Ecole Persiaux & Cie est certifiée EduQua.

  • Déménagement au Bd Saint-Georges 71, pour des locaux plus spacieux et complètement rénovés.

  • L’école Persiaux prend le train de la nouvelle ordonnance fédérale 2012. Beaucoup de cours sont dispensés en EOP (enseignement orienté problème). Lors des 3ème et 4ème trimestres, les élèves en filière CFC font l’expérience du travail en entreprise durant un mois. En situation professionnelle, ils travaillent 8h par jour pour un directeur d’entreprise dans un des départements suivants : achats, ventes, RH, marketing, comptabilité, administration.

  • Pour la rentrée de septembre 2014, nous avons fondé notre propre entreprise de pratique commerciale Drinks & Co qui vend des boissons et des machines à café. Tous les élèves de 2ème année y travaillent une demi-journée par semaine. Cette entreprise appartient au réseau Helvartis.